Compostage: Mode d'emploi

Compost ou terreau?

Ce qu'on appelle compost est un mélange de matériaux d'origine végétale ou animale en cours de décomposition. Le terreau n'est, finalement, que le compost arrivé au terme de cette évolution: dans le compost, on peut reconnaître plus ou moins les différents constituants (feuilles, tontes, ect); le terreau, lui, se présente comme une masse terreuse homogène dans laquelle on ne reconnaît plus rien. Compost et terreau, comme le fumier, font partie de ce que les spécialistes appellent les "amendements humides": cela signifie qu'ils ont pour missions d'améliorer le sol en lui apportant de l'humus, cette substance qui donne sa couleur sombre à la terre et qui la rend fertile. Le composte allège les sols lourds et donne du corps aux sols légers. Il renferme tous les éléments nutritifs nécessaires aux plantes. Bref, il peut remplacer la tourbe et les engrais, et même faire mieux, de manière tout à fait naturelle !

Ce que vous pouvez jeter au compost

Déchets verts (tontes de gazon, tailles de haie si possible broyées, feuilles mortes). Autres déchets du jardin (pieds de tomates, de haricots, ect., fanes de pois, feuilles et tiges diverses, fleurs fanées, fruits abîmés...).

Mauvaises herbes (à l'exception de celles qui sont manifestement chargées de graines), mousses. Fumier, paille, foin. Aiguilles de conifères, écorces de Broyées. Fougères sèches. Litières des chats et autres animaux domestiques.

Cheveux, plumes, poils, laines naturelle. Sciure de bois, cendre de bois, mégots et cendres de tabac.

Sachets d' emballage en papier, papier journal, mouchoir en papier, ouate...
Déchets de cuisines: épluchures, restes même abîmés, marc de café, thé, coquilles d'oeufs, bouquets de fleurs fanés ect.

 

Quand le compost est-il bon à utiliser?

Il faut de six mois à un an pour que des déchets végétaux se transforment en compost utilisables au jardin, suivant la saison (cela va plus vite en été) la nature des matériaux, ect. On reconnaît un compost "mûr" à son odeur agréables de terre de forêt. Sa couleur est sombre et sa texture relativement homogène. On y trouve des vers de terre, à ne pas confondre avec les vers du fumier, plus petits et pourvus d'anneaux plus clairs, qui sont typiques d' un compost non mûr.

Pour extraire le compost mûr, mettez d'abord à part, le cas échéant, la couche de matériaux non décomposés, après avoir éventuellement ôté un des côtés du silo. S'il renferme encore des éléments grossiers, passez-le au crible. Les "refus" seront mélangés à des matériaux frais.

Utilisez votre compost de préférence en octobre, ou bien de février à juin, mais il n'est contre-indiqué à aucune période de l' année. Apportez-le au potager, avant de travailler le sol, sur les parcelles ou vous aller semer ou planter une culture exigeante (pomme de terre, tomate, courge, concombre, melon, poireau, chou, fraisier...).

 

N'y mettez pas: os, coquilles d'huîtres, cailloux, poussière de la maison, plastiques, verre, métaux, branches de rosier.

 

Source: Ecocitoyen au quotidien de jérôme Chaib et Jean-Paul Thorez

 

Laisser un commentaire:

Autres articles:

Les risques cancérigènes ! Comment supprimer le dépôt toxique sur les aliments et eviter de les contaminés

Poele et rêvetement cancérigène et aliment contaminé, connaitre les matériaux durable sain et écologique

 

My Planedenn est une boutique engagé véhiculant des principes tels que l' équité, l'ouverture, l'intégration, la solidaritéBASE INOX OU ALU?

La structure des poêles peut être en aluminium ou en inox. L'aluminium est un bon conducteur de chaleur, il la répartit très bien sur toute la surface. A l'inverse, l'inox est un mauvais conducteur de chaleur, c'est pour cette raison que les poêles en inox contiennent presque toujours un fond en aluminium.L'inox est très facile d'entretien,il est aussi stable et ne s'abime pas avec le temps ce qui explique qu'il est plus cher que l'aluminium. L'aluminium nous l'avons vu, est un matériau controversé puisqu'il pourrait favoriser un certain nombre de pathologies.

Attention aux danger des poelesPar définition, un revêtement, ça s'abime. Et lorsqu'il n'y a plus le revêtement, c'est l'aluminium qui se retrouve au contact des aliments. Donc même masqué sous un revêtement, mieux vaut éviter l'aluminium.


My PlanedennCONSEILS PRATIQUES:

Quel que soit le revêtement PTFE ou céramique...

    •  Utilisez des ustensiles (cuillères, spatules...) en bois ou en silicone afin de ne pas dégrader le revêtement et de prolonger sa durée de vie.

    • N'utilisez jamais un couteau et ne coupez pas vos aliments à l'intérieur de votre ustensile.

    • Pour le nettoyage, frottez l'intérieur de votre ustensile avec une éponge douce du liquide vaisselle, et évitez surtout la partie  <<grattante >>

    • Enfin, dans vos placards, évitez d'empiler vos poêles, elles pourraient s'abimer. Et si vous manquez de place, installez un torchon ou une feuille d'essuie-tout entre chaque poêle ou casserole. Ces ustensiles peuvent être placés au lave-vaisselle.


Casserole en cuivre massif
 Casserole en cuivre massif, fabriqué en France
 
My planedenn site épuré et jolieL'INOX

Aujourd'hui, c'est l'inox qui a le vent en poupe. Oui mais pas n'importe lequel. Il faut choisir l'inox 18/ qui est un alliage d'acier (fer et carbone), de 18% de chrome et de 10% de nickel. Ce matériau présente l'avantage d’être solide ,il ne craint pas les rayures, esthétique, facile à nettoyer et ne présente aucun risque pour la santé car l'inox 18/10 est inerte vis-à-vis des aliments. Souvent, les garanties proposés par les fabricants sont de vingt-cinq ans, un vrai gage de solidité et de résistance au temps.
Boutique épuré jolie aux icône natureQuelques conseils avant de choisir:

  • L'inconvénient de l'inox c'est sa mauvaise conductivité de la chaleur. C'est pourquoi les fonds des ustensiles en inox comportent généralement plusieurs couches qui permettent de combiner les propriétés de plusieurs matériaux. Afin de mieux distribuer la chaleur, on ajoute à l'inox une épaisseur d'aluminium. Lorsque l'aluminium est présent jusqu'au bord de l'ustensile, la diffusion devient optimale. Ainsi, il est fréquent de trouver un fond triple épaisseur inox/aluminium/inox de 6 ou 8mm, ce qui garantit un produit de qualité en ce qui concerne la diffusion de la chaleur et donc une économie d'énergie. Sur les ustensiles trop bon marché, les fonds ne sont pas assez épais et subissent une déformation à la chaleur, ce qui ne rend pas optimale la diffusion de la chaleur et donc augmente la consommation d'énergie.

  • L'utilisation de l'inox nécessite un préchauffage indispensable à la réussite de votre cuisson: après deux ou trois minutes, faire le test de la goutte d'eau: il suffit de projeter des gouttes d'eau dans votre poêle inox chaude. Si les gouttes s'évaporent, la poêle inox n'est pas à la bonne température, elle n'est pas assez chaude. Si elles roulent comme une bille, c'est à bonne température. Vous pouvez alors cuisiner sans matières grasses.

  • Certains aliments nécessitent obligatoirement d'ajouter de la matière grasse: les œufs, les pommes de terre et le poisson. Par exemple, pour les œufs sur le plat, il faut mettre un peu de matière grasse dans la poêle et chauffer quelques minutes à feu doux avant d'y ajouter les œufs.

  • Il est important de choisir des ustensiles de bonne qualité et d'éviter les trop bonnes affaires qui risquent de s'avérer peu solides et qui devront être remplacées rapidement.

  • Les ustensiles en inox s'entretiennent d'autant plus facilement qu'il n'ont aucun revêtement. Vous pouvez les passer au lave-vaisselle ou les nettoyer à la main même avec une éponge à gratter pas trop agressive. Le mieux est de nettoyer votre ustensile en inox rapidement après la cuisson pour éviter que les aliments ne collent et que le nettoyage ne devienne difficile. Enfin, les fabricants proposent des produits d'entretien pour inox qui vous permettront de conserver l'aspect initial de vos ustensiles.

  • Si le fond est encapsulé, cela signifie que l'aluminium est "caché" et qu'il ne risque pas d’être attaqué par les détergents.

icône feuille nature pour la boutique My PlanedennACIER OU FONTE: QUELLE DIFFÉRENCE?

L'acier c'est du fer additionné de carbone depuis un taux proche de 0% jusqu'à environ 2%. Au-delà on parle de fonte. Les aciers peuvent etre alliés ou non. Il y a un alliage lorsque des éléments chimiques autres que le carbone sont additionnés au fer. C'est le cas de l'acier inoxydable qui contient en plus du carbone et du fer, du chrome et du nickel.

LES POÊLES A FOND "Gaufré":

Vous trouverez sur le marché des poêles à fond lisse et des poêles à fond gaufré comme une espèce de nid d'abeilles. Selon certains fabricants, ce fond initialement conçu pour diminuer le contact avec les matières grasses qui se mettent dans les alvéoles se révèle être plus difficile à nettoyer. Pour cette marque, il sera remplacé par des fonds lisses.

Retrouvez notre sélection de produits:
faitout tout en acier inoxydable durable et écologique fabriqué en Espagne

 
MIJOTEUSE multi usage en 18/10 acier inoxydable effet miroire garantie 25 ans

Mijoteuse ultra-résistante effet miroir "tout en acier inoxydable" 18/10 et couvert en verre durable, écologique et sain. Fabriqué en Allemagne


Source: retrouvez le livre complet les cuisons plus saines "Le bon choix pour cuisiner" de Juliette POUYAT

My Planedenn est une boutique engagé et zéro-déchet implanter en France issue de l'ESS

Pesticides, nitrates, bactéries, virus, l'eau que nous buvons est-elle saine?

Des filtres à eau efficaces pour épurer l'eau

Pesticides, nitrates, bactéries, virus... la qualité de l'eau laisse parfois à désirer. Même en France, le traitement où le traitement de l'eau bénéficie de technologies de pointes, les consommateurs ne sont pas à l'abri d' une contamination qui dépasse les normes sanitaires. C'est le cas en Bretagne avec les nitrates mais aussi dans la région centre avec les pesticides, ou dans le nord avec l'arsenic et les métaux lourd ... Si l'on ajoute à cela que près de la moitié des Français se plaignent du goût de l'eau (chlore et calcaire), on comprends mieux leur attirance pour l'eau en bouteilles.
Traiter l'eau chez soi 

Depuis 15 ans, les Français consomment chaque année 100 millions de litres d' eau minérale de plus! D' où la progression des appareils qui permettent de traiter l'eau chez soi. Ce marché a enregistré une croissance de 30 % par an en 1997 et 1998. De la simple carafe avec un filtre à charbon actif jusqu' aux systèmes de traitement raccordées au réseau, on peut éliminer le mauvais goût de chlore, le calcaire et même les polluants.
Qu'elles est le plus efficace?

Face à la panoplie d' appareils proposés, existe-t'il des systèmes plus efficaces que d'autres? En fait, tout dépend de la qualité de l'eau que l'on veut obtenir et du prix que l'on peut payer.
Le plus performant: l'osmoseur, il s'agit du même matériel que celui utilisé par les industriels mais en miniature. Le principe? Une grosse Bonbonne placée sous l'évier, branchée directement sur le réseau, permet d'épurer jusqu'à 40l d'eau par jour. Pour résumer, l'eau passe par des membranes perméables uniquement au liquide et non aux impuretés. Une fois filtrés, elle est stockée dans un réservoir sous pression, puis raccordée à un deuxième robinet situé sur l'évier. Quant aux impuretés, elles sont rejetées directement à l'égout sans risque de contamination (source: maison BIO de Julien Fouin).
 

Cuisiner zéro-déchet, ne jetez plus vos bananes trop mûres

Comment gaspiller le moins de nourriture?

Grâce à quelques gestes simples et un peu d' organisation, vous deviendrez plus efficace, vous cuisinerez mieux et vous réduirez vos déchets alimentaires. Être un bon cuisinier, cela ne se résume pas à suivre une recette. C'est aussi apprendre à utiliser au mieux les aliments, qu' il s'agisse de betteraves que vous jetez systématiquement (ou que vous demandez au marchand de couper).

Quelques conseils ->ACHETER LOCAL et de saison, choisir des produits imparfaits -> PRÉVOIR ses repas et ses menus -> RANGER intelligemment, retirer l'emballage, utiliser les bocaux, refermer les sachets -> CONGELER et mettre en conserve -> GARDER les restes les réutiliser. 

Le BANANA BREAD aux bananes trop mûres 

temps de préparation 15 minutes, cuisson 45-50 minutes

  •  2 grosses bananes trop mures, écrasées;
  • 210 g de farine avec levure incorporée 150 grammes de sucres roux
  • 1/2 cuillerée à café de bicarbonate de sodium;
  • 125 grammes de beurre fondu, plus un peu pour le moule;
  • 2 œufs;
  • 60 ml de lait;
  • 1 cuillerée à café d'extrait de vanille.

 

Technique: 

Préchauffer le four à 160 °C et graissez un moule à cake de 23 cm. Mélanger la farine, le sucre et le bicarbonate dans un saladier. Dans un autre saladier, mélanger le beurre, les oeufs, le lait, la vanille et les bananes écrasées.
Faites un puits au centre des ingrédients secs et versez la préparation humide dans le puits. Mélanger. Verser la pâte dans le moule et faites cuire le cake 45 à 50 minutes, jusqu'à ce qu'un couteau piqué au centre ressorte propre. Laissez refroidir 5 minutes puis démoulez.
(Source: cuisiner zéro-déchet de Glovanna Torrico & Ameliz Wasiliew)

 

Je désire me faire accompagner pour construire ma maison écologique

formation et mise en réseau de familles porteuses de projet d'habitat écologique
_
Aujourd'hui la famille souhaitant un mode d'habitat écologique est en grande demande d'information et de soutien pour mener à bien son projet. L'association Empreinte crée pour elle des rencontres avec d'autres porteurs de projet, l'aide à assumer ses convictions et à faire ses choix. Développant progressivement son réseau de connaissance et d' entraide, cette famille trouvera un soutien moral et conservera sa motivation durant les différentes phases de son projet d'habitat écologique.
Les problématique et objectifs
_
Si une famille a la motivation de vivre dans un habitat conçu et construit écologiquement, elle a peu d'outils et de ressources à sa disposition pour l'aider dans son projet. Elle  a généralement un budget restreint (ou au mieux similaire à un budget de projet conventionnel) et est souvent isolée socialement dans cette démarche, ce qui constitue une cause importante d' abandon du volet écologique de son projet. Des réunions informelles organisées sur des thèmes proches avaient démontré l'indispensable besoin d'échanges et de soutien moral au delà des aspects techniques. Sur ce constat, l'association Empreinte s'est créée et à cherché à multiplier les occasions de rencontres et de partage d'expériences pour le développement de l'habitat écologique et la création de réseaux d'échanges locaux.
Mise en pratique
_
Un outil simple et efficace est la visite de maisons écologiques. Durant ces visites, le propriétaire présente son projet, depuis la conception jusqu' à l'achèvement (ou son état actuel car les maisons peuvent être finies ou encore en chantier). Il décrit les aspects techniques qu'il maîtrise et bénéficie au besoin du support de l'animateur de l'association. Celui-ci veille aux bonnes conditions de la visite et anime les échanges de questions et réponses. Les visiteurs rencontrent d'autres particuliers et d'autres expériences, ils découvrent les matériaux et les techniques en dehors d'un contexte commercial. Une journée de visite est prévue chaque mois. En complément des visites, des soirées ouvertes sont régulièrement organisées. Ce sont des moments d'échanges thématiques et de rencontres d'autres porteurs de projet, ouvertes à toutes personnes intéressée, adhérente ou non.
L'association organise régulièrement des formations pratiques et théoriques permettant de s'impliquer dans son projet dès la conception et d'envisager une part d'auto-construction. Les adhérents bénéficient de mails d'informations spécialisées. Ils ont aussi la possibilité de passer des annonces ou de diffuser de l'information concernant leur propre chantier via le site de l'association.
( Association Empreinte, Lieudit clédy, sources: Économie sociale et solidaire, Éco-construction et Éco-habitat).
Conseils pour construire un habitat écologique

Comment installer sa maison dans un environnement sain?

L'influence du sous-sol sur le bâtiment

On oublie trop souvent de penser à la qualité des sols, aux usines ou aux infrastructures de transports qui se trouvent à proximité du terrain que l' on a choisi pour s'installer.

De même, on oublie que 17 000 communes de France sont sujettes à des risques naturels:

    • Inondations;
    • Incendie;
    • Glissement de terrain;
    • Avalanche;
    • Tremblement de terre;

    Avant d'acquérir un terrain, il est donc préférable de se renseigner, auprès de la mairie pour savoir si le Plan d'occupation des sols (POS) indique des zones inondables ou dangereuses. Il suffit pour cela de demander un certificat d'urbanisme. Être bien informé permet d' éviter ou de limiter certaines pollutions présentes dans le sol et donc de réduire les risques dommageables à notre santé

    Prévenir les risques

    Depuis 1995, l' État impose aux communes ou les risques sont importants de réaliser un Plan de prévention des risques (PPR). Celui-ci doit découper en plusieurs zones le territoire de la commune pour informer le citoyen des dangers éventuels et empêcher tout type de construction sur des terrains à risque.

    Rappelons que 80 % des constructions réalisées sur des zones inondables l'ont été au cours de ces quarante dernières années!

     

    La radioactivité naturelle

    C'est la première source d'irradiation de l'homme. Principal coupable: le radon, un gaz radioactif naturel, présent partout à la surface de la terre. Inodore et incolore, le radon provient de la désintégration de l'uranium de la croûte terrestre. Depuis 1987, il est classé comme cancérigène pulmonaire par le Centre international de la recherche sur le cancer. En France, le radon serait la deuxième cause de cancer du poumon après le tabac. Il pénètre dans les maisons par les fissures et les passages de canalisation et se fixe sur des poussières microscopiques qui irradient ensuite les voies respiratoires des habitants.

    Comment mesurer la radioactivité naturelles?

    Il suffit de se procurer un dosimètre, c'est à dire un appareil qui compte le nombre de particules radioactives contenu dans chaque mètre cuve d'air. Pour obtenir un dosimètre, il faut se renseigner auprès de l' Institut de protection et de sêreté nucléaire (ISPN).

    (Source: Maisons BIO de Julien Fouin)

    Les peintures naturelles pour une maison saine

    Les peintures naturelles
     
    Les peintures est le revêtement de mur le plus utilisé, car elle est très pratique et offre de belles possibilités décoratives. Mais elle est aussi très souvent dénigrée car polluante qu'elle engendre. Est-ce justifié? Tout dépend de la peinture dont on parle. Il en existe plusieurs catégories:
    • Les peintures organiques, les plus répandues (acrylique, vinylique, époxydiques...), sont dérivées de produits pétrochimiques. Il en existe deux types: les peintures à l'eau, et peintures avec solvants.

    • Les peintures à l'eau, de plus en plus utilisées depuis les années 1970, sont moins dangereuses. Mais elles utilisent quand même des solvants chimiques (éthers de glycols).

    • Les peintures avec solvants, sont très polluantes. Les solvants utilisés sont particulièrement néfastes pour la santé. Malheureusement, la France reste l' un des derniers pays européen gros consommateur de ces peintures alors que certains pays, comme l' Allemagne, les ont totalement abandonnées. Des directives européennes devraient d'ailleurs bientôt les interdire définitivement.
    • Les peintures minérales, à base de matière minérale naturelle, sont peu connues en France mais très utilisées en Allemagne, en Suisse, en Autriche et dans les pays scandinaves et anglo-saxons. Elles sont à la fois les plus écologiques et les moins dangereuses pour la santé. Là aussi, il en existe
    • deux types:
    • - les peintures à base de chaux;
    • - les peintures au silicate, ce procédé ne s'applique pas sur le bois, le métal ou le plastique. Pour le bois, on pourra utiliser une laque, une lasure ou une peinture à base d'huile de lin.

      Le pigments naturels

      Ils peuvent apporter une touche de couleur essentielle pour égayer les murs d'une pièce, d'une façade, ou simplement mettre en valeur les ouvertures de la maison (volets, portes...). Leur utilisation remonte à la nuit des temps. On le sait grâce aux peintures préhistoriques, dont les fresques magnifiques étaient souvent polychromes et faisaient appel aux ocres. Au fil des siècles, l'homme n'a cessé d'enrichir la palette de couleurs. Six mille ans avant les grecs, les égyptiens utilisaient déjà sept types de pigments: le noir (charbon de bois, os calciné...), le blanc (plâtre, sulfate de calcium, gypse...), le vert (extrait de cuivre, de fleurs et de sables) puis le rouge, le jaune et le brun (issus de diverses terres). Les Grecs, les Romains, puis les peintres médiévaux plus tard, rouge vermillon issu du plomb, le vert de Vérone, le blanc de céruse, et tous ceux tirés du soufre, de l'arsenic, les laques végétales et animales.
      Source: Maisons BIO de Julien FOUIN